Répondre à : Interview de Pierre Arrighi.

#3979
Alexandre Willamme
Modérateur

Dans l’hypothèse où elle daigna concourir aux coupes du monde 1934 et 1938, l’équipe d’Uruguay disposait-elle toujours d’arguments sportifs aussi solides que lors des trois championnats du monde précédents? Comment la population vécut-elle la non-participation de son équipe à ces deux tournois?

Que valait vraiment le football uruguayen avant qu’il n’exprimât sa suprématie lors du tournoi olympique de 1924? Quand et pourquoi devint-il un football dominant?